• Nike Free shoes
  • New Balance Shoes
  • Oakley Star of Sunglass
  • NOTE THEORIE CHANGEMENT

     cliquer ce lien ci-dessous pour consulter le shéma


    pdf

     

    shéma: conception du changement

    Genèse de la Fondation Rurale de l'Afrique de l'Ouest

    GENÈSE DE LA FONDATION RURALE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST (FRAO/WARF)


    1989: CONCERTATION AUTOUR D'UN PROJET D'INITIATIVE D'APPUI AUX ASSOCIATIONS PAYSANNES


    Mamadou CISSOKHO, alors Président de la Fédération Nationale des Associations Paysannes au Sénégal discute avec la Fondation Ford et le
    Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) de la nécessité de mettre en place, d'expérimenter et de développer des
    méthodes participatives et des mécanismes institutionnels pour appuyer les organisations locales de la sous-région comprenant le Sénégal, la
    Gambie, la Guinée Bissau, le Mali et la Guinée.


    1990 – 1993 : LE PROGRAMME DE RECHERCHE – APPUI DES ASSOCIATIONS PAYSANNES (PRAAP)


    Un programme expérimental intitulé "Programme de Recherche-Appui des Associations Paysannes" (PRAAP) est exécuté, avec l'appui
    d'Innovations et Réseaux pour le Développement (IRED), la Fondation Ford et le CRDI. Une équipe professionnelle est mise sur pied, qui opère
    à partir de Dakar, un comité de programme se réunit deux fois par an pour étudier le travail de l'équipe. Le PRAAP a identifié et formé un
    personnel africain, développé et testé une structure administrative et une méthodologie de développement et d'approbation des subventions ainsi
    que des matériels pédagogiques pour des méthodologies participatives de recherche et d'action destinés aux organisations locales. Des statuts et
    un règlement intérieur ont été rédigés. Les premiers membres d'un Conseil des gouverneurs sont réunis et orientés. Huit associations
    paysannes fédératives et trois ONGs rurales ont travaillé avec le PRAAP dans la sous-région.


    Octobre 1993: NAISSANCE DE LA FONDATION RURALE DE L'AFRIQUE DE L'OUEST


    La FRAO a été créée en Octobre 1993, avec l’ambition de devenir une organisation africaine crédible, novatrice, en mesure d’inaugurer une
    nouvelle manière d’approcher le développement rural en Afrique de l’Ouest. La mission de la FRAO est alors "d'aider à résoudre les
    problèmes du monde rural".


    25 Octobre 1994: SIGNATURE DE L'ACCORD DE SIEGE DE LA FRAO AU SENEGAL


    La FRAO, en vertu de cet Accord de siège est dotée de la personnalité morale, peut ester en justice et contacter avec des tiers, aliéner et acquérir
    tout bien. Reconnue d'utilité publique par le Gouvernement de l'Etat du Sénégal, il a été concédé à la FRAO un certain nombre de Privilèges et
    d'Immunités pour l'appui dans sa mission d'intérêt général et l'aider à assurer son fonctionnement.


    1994 – 1998: EXECUTION DU PREMIER PLAN QUINQUENNAL STRATEGIQUE DE LA FRAO


    Le premier plan stratégique a été essentiellement consacré au développement d’outils et de mécanismes institutionnels,
    méthodologiques et financiers, pour renforcer les capacités d’acteurs locaux, en général, des organisations paysannes, en particulier. Au cours
    de cette période le Conseil des gouverneurs a été renforcé, la FRAO s'est adjoint un réseau de personnes-ressources en matière de méthodologies
    participatives tandis que le patrimoine intellectuel de la Fondation s’est accru grâce à la production de plusieurs études analytiques tirées de
    l’expérience de terrain. Il s’agit, entre autres, des résultats de recherche dans la gestion des ressources naturelles, le renforcement des
    organisations paysannes et la mise en oeuvre d’approches participatives de développement.


    1999 – 2003: EXECUTION DU DEUXIEME PLAN STRATEGIQUE QUINQUENNAL DE LA FRAO


    L'élaboration de ce deuxième plan a été largement participative (7 ateliers dans les pays cibles de la FRAO, plus de 50 institutions participantes) et a conduit à une série de changements :
    • la mission de la FRAO allait consister dorénavant à "appuyer les communautés à suivre et à trouver les chemins de l'autosuffisance"
    • les axes programmatiques ont été thématisés; il s'agit de la gouvernance locale, l'entreprenariat rural, du genre et de l'intégration régionale.


    Ce deuxième plan se caractérise par une plus grande ouverture de la FRAO au marché, avec l'exécution de différents programmes nationaux ou multi-partenariaux à caractère pilote et par une plus grande implication dans les réseaux d'échanges transfrontaliers entre les divers acteurs. Ces divers programmes vont permettre à la FRAO d'être largement accréditée au plan technique, plus représentative au plan politique, et de diversifier sa base de financement.


    14 Octobre 2000: APPROBATION DES NOUVEAUX STATUTS DE LA FONDATION


    Des innovations sont introduites dans les nouveaux statuts en ce qui concerne :
    1- les mentions obligatoires liées à la création de la Fondation (ex. organes de contrôle et rôles respectifs; les statuts consacrent les représentations nationales de la Fondation)
    2- le Conseil des Gouverneurs (ex. mandat, durée, renouvellement, révocation, démission ou retrait involontaire)
    3 - la Direction Exécutive (ex. critères et mode de désignation d'un Directeur Exécutif Régional, responsabilités civiles et pénales).


    02 Novembre 2001: SIGNATURE D'UN ACCORD D'ETABLISSEMENT OUVERTURE D'UNE REPRESENTATION NATIONALE DE LA FONDATION AU MALI


    La FRAO, en vertu de cet Accord d'établissement est, entre autres, en mesure de dispenser un appui aux collectivités décentralisées,
    associations, ONG ou institutions privées évoluant en priorité dans le monde rural ainsi qu'à l'Etat à travers ses différentes institutions
    évoluant dans le monde rural. Cet accord d'établissement permet aussi à la FRAO de jouir d'un certain nombre de privilèges (fiscaux, sur les
    communications, sur les avoirs de la Fondation, etc.).


    Le Secrétariat du Réseau Dialogues sur la Gouvernance, la décentralisation et l'intégration régionale est installé au niveau du
    Bureau du Mali.

    Les Partenaires de la FRAO

    Partenariat avec des organisations internationales

    La Frao collabore ou a collaboré notamment avec de nombreuses institutions internationales parmi lesquelles :

    - le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA)
    - African Development Foundation (ADF)
    - Technical Center for Agricultural and Rural Cooperation (CTA)
    - le Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI)
    - la Banque Africaine de Développement (BAD)
    - la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme (FPH)
    - les Réseaux FIDA de gestion des savoirs (Enrap, FIDAmerica, Karianet)
    - La Fondation Ford

     

    Partenaires ayant bénéficié de petites subventions de la Frao

    Subvention au Programme de Planification Communautaire
    - Fédération Nationale des Groupements d’Intérêt Economique de Pêche (FENAGIE / PECHE) - (1998)

    Subvention au Programme Communautaire pour la Planification et le Partage d’Information.
    - Associação de Investigação orientadas para Acção de Natureza Participativa das Populações nos países Africanos de Língua Oficial Portuguesa (AIFA PALOP) - (1998)
    - Entraide Universitaire pour le Développement (EUPD) - (1998)
    - Centre d’Echange et de Formation Pratique (CEFP) - (1997)

    Subvention au Programme de Partage de l’Information
    - Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) - (1997)

    - Conseil National de Concertation des Ruraux (CNCR) - (1996 & 1997)
    - Associação Das Produtoras e Autopromoção Para a Luta Contra a Fome (APALCOF) - (1996).

    Subvention pour le Développement de la Technologie Participative
    - Canhabaque, dans les Iles Bijagos en Guinée Bissau (Bijagos) (1995)
    - Institut d’Economie Rurale (IER) (1995)

    Subvention pour le Développement de la Technologie Participative et l’Appui Institutionnel
    - Appui à l’auto-développement des Collectivités Rurales (ADECOR) (1995)

    Subvention au Programme Pilote de Gouvernance Locale
    - Société Africaine d’Education et de Formation pour le Développement (SASEFOD) - (1995)

    Subvention au Programme Communautaire de Planification et d’Appui Institutionnel

    - Association Malienne d’Initiatives et d’Actions pour le Développement (AID - Mali) - (1995).

    - Fédération sous-régionale d’associations paysannes de la sous-région (CARREFOUR MOUVEMENT) - (1995)

    - Comité de Base et de Concertation des Producteurs de la Vallée de Djibanar / Kounayan (CBCP) - (1995)

    - Child Youth Support and Rural Development Agency (CYSARDA) - (1995)

    - The Gambian Rural Development Agency (GARDA) - (1995).
    - Associação da Promoção e de Apoio as Comunidades Rurais mais Desfavorecidas (NAFA GONAL - (1995).
    - Association Malienne Pour la Protection de l’Environnement (STOP SAHEL) - (1995)
    - The Association of Non-Governmental Organization (TANGO) - (1995).
    - Union Guinéenne des Volontaires du Développement (UGVD) - (1995)
    - Unity Service Corporation au Mali (USC - Mali) (1995).

    Subvention à la Mise en Oeuvre du Programme Communautaire Multi-annuel et d’Appui Institutionnel.
    - Groupe d’Action pour le Développement Communautaire (GADEC) - (1995)
    - Appui à l’Autoformation des Adultes Appliquée à l’Action par Alternance et en Alternative (7A/MAAREWEE) - (1993)

     

    Partenaires ayant participé aux programmes non subventionnés de la FRAO

    Guinée Bissau
    - Associação Guineense de Estudos e Alternativas (Alternag) Instituto Nacional de estudos e Pesquisa (INEP)
    - Projecto Agro-Sylvo-Pastoril (PASP/NOVIB)

    Gambie
    - Association of Farmers, Educators and Traders (AFET)
    - Gambia Women’s Finance Association (GWFA)
    - National Agricultural Research Institute (NARI)
    - The Soil and Water Mangement Unit (SWMU)

    Mali
    - Coordination des Paysans de la Région de Kayes (COPAKA)
    - Conseil National de la Recherche Agricole (CNRA)

    Sénégal
    - CARITAS/KAOLACK
    - Centre Interprofessionnel pour la Formation aux Métiers de l’Agriculture (CIFA)
    - Ecole Nationale des Cadres Ruraux (ENCR)

    Métiers

    I. Développer et diffuser les méthodes participatives de formulation et de mise en oeuvre des projets et programmes de développement

    Le diagnostic des problèmes à la base utilise la méthodologie du diagnostic participatif (DP) appelée aussi Méthode Active de Recherche et de Planification Participative (MARP). Le (DP) consiste en un séjour de terrain d’une équipe pluridisciplinaire composée de chercheurs, de techniciens et de leaders d’organisation de base. Cette équipe analyse avec les populations les contraintes qu’elles rencontrent dans leurs activités socio-économiques : Production, commercialisation, gestion environnementale, éducation et santé. L ‘équipe essaie en même temps de comprendre les déterminants et mécanismes du système social local dans la mise en œuvre des solutions pour la lutte contre la pauvreté Les ateliers de caractérisation des terroirs visent à traiter les résultats des diagnostics en faisant ressortir leur signification par rapport aux tendances évolutives des ressources naturelles, à l’économie locale et à l’environnement national et internationale. A ce titre les méthodes utilisées par la FRAO sont :

     Le zonage visant à faire la typologie des grands domaines agro-écologiques et les grands types d’activités économiques dominantes

     L’analyse des tendances évolutives de l’environnement et la description des scénarios d’évolution probables ainsi que les contraintes et les opportunités qu’elles entrainent.

    Cette lecture d’ensemble des réalités locales articulées avec l’environnement régional, national et international décrit dans les études de référence, donne aux acteurs une visibilité suffisante pour définir les types d’intervention nécessaires et les modalités qu’implique leur mise en œuvre.

    Quelques objectifs poursuivis dans les diagnostics participatifs réalisés par la FRAO

    1- Analyse des pratiques agricoles locales et de la gestion des ressources naturelles (GRN) en rapport avec la conservation de la diversité biologique. Analyse de la sécurité alimentaire en rapport avec les pratiques de conservation.

    2- Diagnostic et caractérisation des terroirs afin d’aboutir à un programme de lutte contre la pauvreté.

    3- Diagnostic des besoins d’accès des populations à des services de base (crédits, santé, éducation, communication).

    4- Formulation à l’élaboration de projets de :

    -  Recherche – développement
    -  Gestion des ressources naturelles / Gestion des terroirs
    -  Développement local
    -  Entreprenariat Rural et Agricole

     

    II. Appuyer les processus de développement institutionnel

    1. Procéder à l’analyse des Institutions et organisations par la méthode du Diagnostic Institutionnel Participatif (DIP)

    2. Faciliter des ateliers d’élaboration de plan de renforcement des capacités

    3. Accompagner les organisations dans leurs processus de planification stratégique.

     

    III. Renforcer les capacités des acteurs à gérer les programmes de développement

    La démarche de formation de la FRAO se fonde sur l’esprit et les principes de base des métiers de la facilitation. Il s’agit d’impulser une démarche participative qui prend en compte à la fois, les compétences des techniciens et le savoir-faire endogène pour l’émergence de nouveaux rapports de collaboration entre acteurs du développement. Cette démarche favorise :

    • L’appropriation de la méthode par les acteurs formés ;

    • La réplication de la démarche par ces mêmes acteurs auprès des populations. La FRAO évite ainsi toute attitude de verticalité dans les approches, et toute directivité dans les échanges ;

    • L’implication des bénéficiaires finaux doit être recherchée dans tout le processus de formation afin qu’ils aient le sentiment que les activités ou programme à mettre en œuvre sont de fait, leur propre affaire.

    Pour coller à ces principes de base, la démarche de formation s’organise autour d’un cadre qui ne sera pas exclusivement la salle de formation avec des exercices et des simulations, mais en milieu réel et avec des populations pour analyser et comprendre leurs problèmes, rechercher des pistes de solutions et établir un processus de résolution du ou des problèmes qui se posent.

    Principales formations dispensées :

      • Diagnostic participatif et formulation de programme
      • Techniques de modération, de communication participative et de plaidoyer lobbying
      • Méthodologie de l’Evaluation des Progrès vers le Changement (EPC) ici / Outcome Mapping (OM)
      • Méthodes de Suivi-Evaluation des programmes de développement rural
      • Planification stratégique d’une organisation de développement rural
      • Elaboration de Plan de Développement Local

    Cibles :
    -  Equipes de recherches
    -  Unité de coordination de projet
    -  Leaders d’ONGs et d’organisations paysannnes
    -  Cadres des ministères et services techniques
    -  Elus locaux

     

    IV. Capitaliser et diffuser les connaissances en développement rural

    Le développement de mécanismes solides de dissémination des connaissances et des expériences sur les processus participatifs de recherche et de développement, participe fondamentalement de la mission de la Fondation et constitue un des défis sur lesquels la fondation a décidé de s’investir. Etant une institution à vocation sous-régionale la Fondation a choisi, de façon stratégique, de rester très présent dans les foras et autres espaces d’échange et de proposition sur les politiques et de faciliter les échanges entre les différentes composantes de la société civile et les autres acteurs.

    Il s’agit principalement pour la FRAO :

    a. de capitaliser et valoriser les expériences de développement en vue de dynamiser les échanges et de rapprocher les acteurs ;

    b. de participer à la mise en place de plateformes et de cadres d’échanges en vue de renforcer les institutions locales ;

    c. de contribuer à spécialiser les réseaux existants ou à créer, intervenant dans le domaine des méthodologies participatives en vue d’une meilleure professionnalisation des acteurs ;

    d. de contribuer à l’identification et la diffusion des bonnes pratiques pour une meilleure efficacité des projets et programmes de développement rural.

    La FRAO fait aujourd’hui partie de plusieurs réseaux sous-régionaux tels que :

    -  Dialogues sur la gouvernance, la décentralisation et l’intégration : Ce réseau relie de façon informelle des acteurs africains engagés dans l’action pour ancrer la décentralisation dans les dynamiques sociales, pour vaincre les obstacles à l’intégration régionale, pour refonder l’Etat face à ces défis.

    -  Le réseau BAD / OSC dont l’objectif est de permettre aux OSC de participer à l’élaboration, la mise en oeuvre et le suivi des projets financés par la BAD.

    - Le réseau FIDAfrique dont l’objectif est de renforcer les capacités des projets financés par le FIDA à lutter contre la pauvreté à travers les échanges d’expériences.

    Organisation

    Structure administrative

    La Fondation Rurale de l’Afrique de l’Ouest est une organisation internationale à but non lucratif dirigée par un Conseil des Gouverneurs et une Direction Régionale dotée d’un personnel professionnel pluridisciplinaire. Les membres du Conseil et le personnel professionnel sont des citoyens de l’Afrique de l’Ouest.

    Créée en Octobre 1993, la FRAO est l’aboutissement d’un projet pilote de Recherche et Appui aux Associations Paysannes (PRAAP) créé en 1989-1993.

    Novembre 94 : Signature d’un Accord de Siège avec le Gouvernement de la République du Sénégal

    Novembre 2001 : Signature d’un Accord d’Etablissement avec le Gouvernement de la République du Mali

     
    Zone d’intervention

    Zone d’intervention actuelle : Afrique Subsaharienne

     
    Organigramme

     

    CONSEIL DES GOUVERNEURS

    Suite à la session annuelle des 10 et 11 décembre 2010, le Conseil se compose comme suit.

    1. Dr Dominique HOUNKONNOU, Président du Conseil (Béninois)
    2. Mme Lawrencia ADAMS, Membre du CG (Ghanéenne)
    3. M. Musa Seihou MBENGA, Membre du CG (Gambien)
    4. M. Thierno Oumar BAH, Membre du CG (Guinéen)
    5. M. Saliou SARR, Membre du CG (Sénégalais)
    6. Dr. Mohamed .B. KEBBEH, Directeur Exécutif de la FRAO, Membre CG (Gambien

    DIRECTEUR EXECUTIF

    • Dr. Mohamed .B. KEBBEH, Agroéconomiste

     

    RESPONSABLES DE PROGRAMME

    • • Ndèye Ngoné FALL Chargée de l’orientation stratégique 1 : Renforcer les capacités des communautés défavorisées
      • Abdou FALL Chargé de l’orientation stratégique 2 : Promouvoir le développement de partenariats multi-acteurs novateurs et inclusifs
      • Ngouye Fall Chargé de l’orientation stratégique 3 : Appuyer la consolidation des organisations pour une meilleure participation dans les politiques et programmes.


    ASSISTANT TECHNIQUE

    • Mr. Papa Th. FALL, Webmaster, online Editor


    ADMINISTRATION ET COMPTABILITE

    • Saran Kourouma THIAM, Secrétaire du Conseil, Assistante Administrative
    • Aïda-Marie MBENGUE, Comptable
    • MECA, Cabinet d’expertise comptable et d’audit


    SECRETAIRE RECEPTIONNISTE

    • Aïta THIAW


    PERSONNES RESSOURCES

    • Ousmane Timéra TOURE, Agronome formateur, Sénégal
    • Papa Leopold SARR, Expert développment rural, Sénégal
    • Mohamed BÂ, Ingénieur de la formation, Sénégal
    • Mamanding KOUYATEH, Sociologue, Expert en Communication, Gambie
    • Sayon KONE, Economiste, Dév. Rural, Mali
    • El Hadj Mama MBAYE, Sociologue rural, Sénégal
    • El Hadj Hamidou KASSE, Expert en communication, Sénégal
    • Lamine SONKO, Zootechnicien, Sénégal
    • Djibril COULIBALY, Agro-économiste, Sénégal
    • Amadou Lamine FALL, Expert en Com, Sénégal
    • Yancuba NJAI, Formateur, Guinée Bissau
    • Ndiaga SAMB, Expert formateur/Consultant, Sénégal
    • Safiétou BÂ Sociologue économiste, Sénégal
    • Oumou Wane TOURE, Experte comptable, Sénégal
    • Amadou Doudou SECK, Expert/Consultant en Passation des marchés, Sénégal
    • Amadou Diouldé SOW, Expert/Consultant en Passation des marchés, Guinée
    • Constance EYE GANGBO, Experte/Consultante en gestion financière et comptable, Bénin
    • Moulaye Idriss TERA, Expert/Consultant en gestion financière et comptable, Sénégal
    • Awa Bousso NDIAYE, expert documentation communication, Sénégal