• Nike Free shoes
  • New Balance Shoes
  • Oakley Star of Sunglass
  • Diffusion des Technologies (WAAPP)

    Le Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO) a pour objectifs de contribuer à l’accroissement de la productivité agricole dans les filières majeur du secteur agricole des pays membres. De façon spécifique, le projet vise à développer (i) l’intégration régionale et l’identité entre les membres des pays participants, (ii) la génération et la diffusion de technologies améliorées (TA) et (iii) la création d’engagement d’appui et de capacités pour lutter contre la pauvreté.


    L’Unité de Coordination Technique et Financière (UCTF) assure la coordination et  la mise en œuvre de la stratégie de communication qui sera axée sur (a) la diffusion des technologies en direction des utilisateurs dans les domaines des céréales sèches (mil, mais sorgho, fonio) ; des produits d’élevage et des produits horticoles et (b) le partage d’information entre les chercheurs de la sous-région (pays concernés).


    Pour mettre en œuvre cette stratégie de communication, l’UCTF a noué un partenariat avec la  Fondation Rurale de l’Afrique de l’Ouest, qui dispose d’une solide expérience en assistance technique aux organisations de producteurs, aux institutions de recherche, aux projets de développement rural et aux autres acteurs intervenant en milieu rural.

    Partenariat FRAO-PPAAO


    Le rôle de la FRAO est celui d’un accompagnement à l’UCTF du PPAAO pour faciliter la mise en œuvre de la démarche. La FRAO met à la disposition du Projet ses connaissances  techniques, son réseau de partenaires ruraux et la Plate forme FIDAfrique.  L’approche proposée traite de la communication en direction des  producteurs, de leurs organisations et de tous les utilisateurs des produits de la recherche (y compris les consommateurs et le grand public). Elle a pour objectifs spécifiques de diffuser l’information sur les technologies améliorées développées ou en cours de développement dans les institutions de recherche.


    La démarche vise à développer la communication sur le PPAAO et ses résultats, la rencontre entre les chercheurs et les utilisateurs de leurs produits et la mise en œuvre de plans d’action concrets pour la diffusion et l’adoption des technologies. Il s’agit de donner l’opportunité aux acteurs ruraux ciblés de s’exprimer, de comprendre et de s’approprier  des résultats.


    Les principales  activités de ce processus sont :
    •    l’inventaire des TA disponibles
    •    la communication sur le projet en direction des utilisateurs
    •    l’organisation du « Louma »/ Marché des technologies améliorées (durant la FIARA)
    •    la médiatisation des évènements et la documentation des expériences selon des supports appropriés
    •    le suivi/appui des résultats des moments de communication majeurs (plans de diffusion des TA)


    Les livrables attendus en fin de processus sont :
    •    un répertoire des TA sous forme électronique et  physique (audio, visuel, écrit)
    •    un film documentaire sur le déroulement des  loumas/marchés et le travail des institutions de recherche
    •    un livret de capitalisation du processus mis à la disposition de l’équipe du PPAAO
    •    une press book sur le projet
    •    un sous-site PPAAO sur le portail de FIDAfrique
    •    un rapport de suivi/appui aux OP

     

    Les activités réalisées

    L’inventaire des technologies améliorées : A ce jour, la collecte des données est terminée pour vingt-deux (22) technologies. L’inventaire se poursuit au fil des missions de terrain.

    Le forum « Impact des technologies améliorées sur la sécurité alimentaire »

    Le forum, organisé le samedi 14 avril 2012 au CICES, a été un espace d’échanges où se sont retrouvés des organisations de producteurs, des bailleurs, des chercheurs, des utilisateurs et des acteurs du secteur privé qui ont pu  partager leurs expériences

    • sur les meilleures stratégies de diffusion et d’adoption des technologies améliorées pour lutter contre la pauvreté dans nos pays ;
    • les succès rencontrés dans des secteurs comme les céréales sèches, le maraichage et l’arboriculture, la transformation et l’aviculture.

    La mobilisation pour le forum s’est faite en direction des exposants présents à la FIARA, des organisations paysannes, des promoteurs pour animer certaines sessions du forum ou faire des contributions

    Le village des technologies améliorées (voir notre article)
    Pour une meilleure communication en direction du grand public, mais surtout des utilisateurs et consommateurs, la FRAO a élaboré un concept de village des technologies améliorées générées par le PPAAO à la FIARA 2012.
    Un accord de subvention a été signé avec les organisateurs de la FIARA pour la création de ce village et pour la promotion des activités du PPAAO, notamment :

    • des reportages (télévisions et radios contractualisées),
    • la présence du logo du PPAAO sur les supports de communication (banderoles, affiches) de la FIARA 2012
    • des annonces promotionnelles de la journée PPAAO dans les différentes éditions du journal de la FIARA (sur la RTS)
    • un publi-reportage sur le PPAAO dans le journal FIARA Infos.

    Les neuf promoteurs sélectionnés ont pu occuper un même espace décoré aux couleurs du PPPAAO : ils ont fournis et exposés des objets vivants mettant en valeur les principaux secteurs identifiés lors de l’inventaire : céréales sèches, maraichage et arboriculture, transformation, aviculture. Le 2e atelier a eu lieu 4 juillet 2012 à Mboro, pour les TA concernant les productions horticoles

    La couverture médiatique
    Sur le plan de la communication, la FRAO a élaboré une stratégie de communication  en direction des médias pour mobiliser les utilisateurs et le grand public. C’est ainsi qu’un dossier de presse comprenant une lettre d’invitation et un communiqué de presse ont été envoyé aux principaux médias (quotidiens, radios, télévisions) pour assurer la couverture du forum mais aussi de l’exposition au niveau du village PPAAO. Grace a une bonne définition des rôles et des responsabilités, cette stratégie a été mise en œuvre avec l’appui de la cellule de communication du PPAAO.

    La promotion des technologies en ligne
    Le PPAAO et les technologies inventoriées ont fait l’objet d’une promotion en ligne : c’est ainsi que, sur demande de la FRAO, l’équipe FIDAfrique a créé pour le programme un site web intégré dans le portail FIDAfrique et visible dès la page d’accueil ; une page facebook ; une page twitter ; un nom de domaine pour le PPAAO ; une adresse email de contact. L’animation de ces pages (site web, réseaux sociaux) a été assurée par l’équipe FIDAfrique en liaison avec la cellule de communication qui surtout a contribué aux abonnements et publications sur les pages facebook et twitter.

    La réalisation du film documentaire
    Le tournage pour la réalisation du film documentaire a commencé : les activités du forum et du village PPAAO ont été filmés par le prestataire. Quelques extraits vidéo de ce tournage ont été publiés sur le site du PPAAO et diffusés à travers les réseaux sociaux (facebook, twitter).

    L’organisation d’ateliers de démonstration dans les louma (marchés ruraux)
    L’organisation du louma des technologies améliorées (TA) est une des activités de cette stratégie de communication. Elle se fixe comme objectif de faciliter la rencontre entre l’offre de TA et la demande de l’organisation de producteurs (OP). C’est ainsi qu’un louma des TA a été organisé le 10 Juin 2012 à Dahra (nord-ouest du Sénégal). Il était centré sur les technologies de production animale. Les chercheurs du CRZ de Dahra, les agences régionales de l’ANCAR de Louga et de Ndioum ont participé à cette démonstration. Ils ont exposé leurs technologies et discuté avec les représentants d’organisation de producteurs sur les plans de diffusion des technologies.

    Les prochaine étapes

    • un 3e atelier est prévu le 7 juillet à Mbirkilane pour les technologies concernant les céréales sèches
    • Le suivi des plans de diffusion de technologies élaborés lors des ateliers de démonstration de technologies
    • La réalisation du film documentaire se poursuit avec les prises de vues prévues dans les ateliers cités ci haut
    • La documentation du processus pour la capitalisation de toute l’expérience est en cours.

     

    Ajouter un Commentaire


    Code de sécurité
    Rafraîchir